ADSPO

 

 

 

« PDG »

 

Zohra DALI ép. ZENAIDI (1988 EF)

Si les chats ont neuf vies, que dire de Zohra Dali ? Diplômée de l’IEP en 1988, elle a d’abord été communicante, journaliste, thérapeute, écrivain, inventrice récompensée par une médaille d’argent au Concours Lépine et dernièrement start-uppeuse engagée pour faciliter le quotidien des personnes autistes comme son fils. Toujours en mouvement et en quête de sens… s’arrêtera-t-elle un jour ? pas sûr…

La vie est-elle est un chemin d’évolution et compréhension ? Du haut de ses 56 ans, forte de plusieurs carrières et d’un parcours très riche, Zohra Dali en est convaincue. Elle se souvient encore de son arrivée sur le campus grenoblois et de son entrée à Science-Po Grenoble en 1984 : « j’ai grandi en regardant les feuilletons et les films américains. C’est dire si je rêvais d’étudier sur un campus ! Ayant grandi dans une petite ville de l’Est de la France, j’ai adoré ce vaste espace ponctué de verdure ainsi que les montagnes à perte de vue. Quel environnement stimulant pour étudier ! ». Ayant suivi un parcours littéraire, l’IEP, avec son ouverture sur la culture, l’histoire, l’économie et la politique lui conviennent à merveille : « J’ai toujours été très curieuse. L’IEP de Grenoble, grâce à la qualité de ses enseignants et de ses infrastructures, est un endroit idéal pour apprendre et se créer un background universitaire riche et exigeant. On s’y forge également un esprit critique indispensable pour évoluer professionnellement et devenir citoyen, dans le sens originel du terme ».

Après son diplôme, Zohra Dali entre au CELSA et se spécialise dans la communication. Elle décide ensuite de chercher un poste. Elle décroche un job à l’international chez Digital Equipment, une entreprise informatique qui, depuis, a été rachetée par Compaq puis HP. A ce poste, elle est chargée d’organiser la présence de l’entreprise à COMTEK, le premier salon informatique post-URSS qui se tient à Moscou. C’est le début d’une longue carrière dans la communication digitale, au sein de grandes entreprises informatiques américaines comme IBM ou Packard Bell-NEC. « J’ai adoré travailler dans le domaine de l’informatique et encore plus dans des entreprises américaines. L’informatique, aujourd’hui le digital, est le lieu par excellence de l’innovation et des disruptions technologiques. J’y ai vécu le passage du monde des gros serveurs à celui des smartphones et des start-ups ». Elle apprécie le mode de travail collaboratif et l’émulation propre à la culture américaine.

A la suite de sa première expérience professionnelle, elle effectue un passage de deux années dans le journalisme, à Radio France internationale, avant de rejoindre une agence de Conseil en Relations publiques où elle prendra en charge la communication de la division micro-informatique d’IBM, entreprise qu’elle rejoindra en 2000. En 2007, elle a déjà passé 8 années à la direction de la communication d’IBM et dirigé la communication de la Division Product Life cycle Management, une division qui réalise alors 5 milliards de dollars de chiffres d’affaires en commercialisant les solutions de Dassault Systèmes.

Deux événements viennent alors bouleverser son horizon. En 2002, elle accouche de jumeaux, dont un enfant qui se révélera être atteint du spectre autistique. En 2007, une restructuration au sein de la division PLM et un questionnement personnel la convainc de quitter IBM et de s’installer en province où son enfant autiste est bien mieux suivi. : « Nous avions trouvé dans l’Est de la France, ma région d’origine, une structure qui pouvait l’accueillir, le faire progresser et lui offrir des perspectives d’avenir. Beaucoup de parents d’enfants autistes n’ont pas cette chance. Nous l’avons saisie, même si, pour moi, cela signifiait un changement de parcours professionnel ». Travaillant depuis chez elle, à la campagne, elle continue alors ses activités de Conseil en Communication en freelance pour des agences RP parisiennes, tout en se formant au coaching 3 jours par mois à HEC Executive Education : « Je sentais que mon expérience personnelle m’emmenait vers une autre destination. J’avais envie d’accompagner des personnes en situation de mal être ou de questionnement personnel. Ayant dû effectuer une thérapie d’une année pendant ma formation au coaching, j’ai eu envie d’aller vers cette voie en choisissant d’ajouter l’Hypnothérapie, c’est-à-dire l’hypnose ericksonnienne, à mon arsenal d’outils thérapeutiques ».

Pendant près de dix années, Zohra Dali va créer son Cabinet d’Hypnothérapie et de Coaching. Elle aidera ainsi des adultes et des enfants souffrant de diverses problématiques, du mal-être et de la dépression aux phobies et aux troubles obsessionnels compulsifs. « J’ai pu bénéficier d’une activité professionnelle qui avait du sens et, en même temps, qui me permettait d’être présente pour mes enfants, notamment pour mon fils autiste qui avait des troubles du comportement nécessitant une présence active ». Elle profite même de cette période propice au travail intérieur pour écrire un roman qui raconte l’histoire des femmes de sa famille, des années 1830 à 1975, de l’Algérie coloniale à l’immigration en France : « C’est une sorte de thérapie transgénérationnelle dont j’avais besoin ».

En 2014, soucieuse de se reconnecter au monde l’entreprise qui lui manque, elle reprend ses activités de freelance en communication et accompagne des start-ups du digital. Dans le contexte d’émulation, en 2017, elle a l’idée de créer sa propre jeune pousse, dédiée à l’innovation au service des personnes autistes. Elle laisse alors libre-cours à sa créativité et invente le « pilulier vestimentaire » qu’elle surnomme « VettBoard ». Cette innovation consiste en un set de 5 planches légères, chacune équipée de poches textiles, qui tiennent dans une valise et permettent d’organiser les tenues pour chaque jour. La VettBoard est complétée par une application disponible sur Android et IOS qui permet aux enfants de photographier leurs vêtements et de composer leurs tenues sur leur tablette ou leur smartphone pour chaque jour de la semaine. Une fois les tenues composées, leurs photos sont envoyées dans un mail ou un sms à la personne qui accueille l’enfant. « C’est très pratique sachant que, comme les deux parents travaillent en général, les enfants voyagent de plus en plus. Par ailleurs, dans les familles recomposées, l’enfant doit très souvent changer de domicile. Enfin, pour les personnes handicapées pensionnaires en Institut Médico Educatif, ce système, équipé de pictogrammes, facilite le travail des éducateurs et favorise l’autonomie vestimentaire ».

Forte de son invention, elle participe au Concours Lépine 2018 où elle remporte une médaille d’argent : « Au sein de la section Concours Lépine de la Foire de Paris, nous étions 13 femmes sur 553 inventeurs en compétition. Cette reconnaissance m’a donné la motivation nécessaire pour développer mon projet. Ayant obtenu les financements nécessaires, je lance mon produit dans les mois qui viennent ! ». Là encore, Zohra Dali est soucieuse de sens. Sa VettBoard est totalement Made In France et les personnes handicapées en sont partie prenante : deux ESAT de l’Est de la France sont impliqués dans la production. Elle a bon espoir d’exporter cette innovation, unique en son genre et protégée par un dépôt de modèle INPI, en Europe et dans le monde.

Est-ce pour autant l’aboutissement d’un long cheminement pour Zohra Dali ? Non, pas encore. Une fois son produit lancé, elle a d’autres idées de produits en tête. Ceux-ci ont tous pour dénominateur commun l’innovation et le fait de faciliter la vie des familles, notamment celles des personnes autistes, déficientes intellectuelles ou non-voyantes. Mais son projet ultime est celui d’une Fondation qui contribuera à créer des lieux de vacances pour les enfants et adultes autistes et des maisons de répit pour leurs parents. « Les parents d’enfants autistes sont de véritables héros de notre temps. Ils ont besoin de repos de temps en temps et leurs enfants ont besoin d’un environnement qui les sécurise et les stimule à la fois ». Encore une énième vie professionnelle en perspective pour Zohra Dali !

 

Zohra DALI
Afficher son courriel


29/10/18

 index des portraits

Index des 316 portraits







 

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.