ADSPO

 

 

 

« DIRECTEUR RH OPERATIONNEL ET TALENT MANAGEMENT »

 

Laurent FABRES (2002 PES) – Directeur RH Opérationnel et Talent Management

Qu’est-ce qui a guidé tes choix d’études supérieures, en particulier l’IEP ?

Grenoblois, le bac en poche à 17 ans, je présente le concours de l’IEP de Grenoble avec l’intention de m’ouvrir des clés de compréhension du monde et y définir mon projet professionnel.

Choisir l’IEP, c’était m’engager 3 ans dans une école d’ouverture : une pluridisciplinarité marquée, des étudiants aux profils complémentaires, un corps enseignant exigeant qui pousse toujours à « penser différemment ». J’en garde d’excellents souvenirs, et tire encore aujourd’hui les bénéfices de mon apprentissage d’une méthodologie rigoureuse, d’une vision globale et systémique des problèmes qui nous entourent, et du soutien d’un réseau puissant.
Avec un bagage de 3 années post-bac et une réforme LMD en toile de fond, je me décide à poursuivre avec l’IEP une année de plus en vivant ma propre expérience de « l’Auberge espagnole » à Barcelone : j’intègre à mon cursus PES des cours complémentaires, tournés vers l’entreprise.

Ce sont ces années IEP, mon stage et ma dernière année qui forgent une envie encore peu précise, mais symboliquement forte : celle de développer l’humain dans notre économie mondialisée.

De retour à Grenoble, je rentre à l’IAE pour deux Masters : Management d’entreprise en 2003, puis RH en 2004, avec des stages pour affiner mon projet. Puis je saute dans le grand bain !

Sur quoi as-tu capitalisé pour entrer dans la vie professionnelle ?

Sur l’équilibre suivant : stages, réseau, langues.

Les stages : j’en ai réalisé trois et ce n’est jamais assez ! J’ai commencé par travailler sur des sujets de Responsabilité sociétale de l’entreprise, puis je suis rentré dans le concret de la RH : paye et administration du personnel, incontournable, puis un projet sur les compétences.

Le réseau : notamment les amis que j’y ai rencontrés et vois toujours, mais aussi ceux que l’on voit moins souvent mais qui sont toujours là : chacun d’eux, avec leur sensibilité et leur histoire, m’ont amené à questionner mes schémas de pensée. La diversité et le débat sont une caractéristique de l’IEP, et ce besoin de confrontation d’idées est aujourd’hui un moteur.

Enfin, les langues : un goût pour elles que l’IEP a clairement accru chez moi. Je garde d’excellents souvenirs de Robin Waddle et Marta Posleman, leur goût pour une prononciation juste, un savoureux mélange de rigueur, d’exigence et d’ouverture d’esprit. Plus cette année à l’étranger.

Peux-tu nous résumer ton parcours RH et tes fondamentaux ?

J’ai 15 ans d’expérience des RH, principalement au sein de deux multinationales françaises. J’exerce aujourd’hui une fonction double chez TechnipFMC, un Groupe d’ingénierie du CAC40 : je suis DRH Opérationnel sur la France, pour 3 000 salariés, et Directeur du Talent Management pour la zone Europe Moyen Orient Inde Afrique, pour 15 000 salariés. Cette fonction me permet à la fois de m’engager sur des sujets d’accompagnement RH opérationnel auprès des équipes, mais aussi sur des projets stratégiques de développement RH (recrutement-formation-carrière, mobilités, développement des talents), ce que j’ai toujours conjugué jusqu’à présent.

Plus les années passent, plus j’apprécie ces environnements internationaux, en transformation, qui stimulent l’action et valorisent la prise de décision, avec une mobilité –géographique et « intellectuelle »– qui a constitué pour moi un formidable accélérateur de carrière.

Tu parles de mobilité : quelles ont été les grandes étapes de ton parcours ?

2004-2012. Au sortir de mes études, je connais plusieurs secteurs en intérim, puis l’associatif en accompagnement de travailleurs handicapés. Cette expérience est passionnante, mais je souhaite quitter Grenoble pour sortir de mon confort ! C’est ainsi que je démarre chez Bouygues Construction, à Rouen : d’abord sur du recrutement « de masse » (un objectif d’un recrutement par jour calendaire !) puis comme généraliste RH de 500 ouvriers. J’y développe une capacité à être créatif pour attirer les talents, mais aussi concret et rapide dans la prise de décision. Puis j’évolue sur de l’ingénierie de formation pour créer un produit sur mesure et transformer la posture de nos cadres sur la France, puis la Suisse.

2012-2015. J’évolue comme Responsable RH sur des populations France et international à Paris, avec une approche très personnelle : je me positionne vis-vis des collaborateurs en amont, sans attendre une difficulté RH pour provoquer la rencontre ! En parallèle, je développe des actions sur l’attractivité, la marque employeur et la diversité. Puis je manifeste de nouveau besoin de me « mettre en danger ». Je rejoins un groupe multiculturel, Technip, et y occupe la fonction de Talent Manager.

Dès 2015. Je prends la Direction des RH opérationnels de France, et du Talent Management pour une Région de 10 puis 20 pays, de 6 500... à 15 000 employés dès 2017. Quel challenge ! Aujourd’hui je travaille toujours sur cette double mission : pilotage des plans d’actions RH avec le soutien de mon équipe opérationnelle en France, et accompagnement du Management pour faire émerger une organisation, une stratégie et des pratiques de Talent Management alignés dans ces 20 pays, dans un contexte post-fusion avec un Groupe Américain, FMC... et ainsi concourir au développement humain.

Comment envisages-tu l’avenir et celui des étudiants de l’IEP ?

L’avenir, on le construit autant sur ses fiertés et que sur ses capacités à affronter les difficultés. J’ai aujourd’hui 37 ans et je crois que je suis à l’aube d’une nouvelle « remise en danger ». Car c’est en s’ouvrant à d’autres cultures que l’on continue de grandir, quel que soit son âge, et j’anticiperai ma crise de la « quarantaine » en sautant le pas en 2019 !

Je renouvelle donc aux étudiants ces conseils : vous avez tout pour réussir. Allez donc au contact des autres et cultivez votre réseau, ouvrez-vous sur le monde par les voyages et les langues, multipliez les expériences en stage pour découvrir des métiers et vous forger vous-même, soyez mobiles... enfin écoutez votre intuition et restez alignés avec vos valeurs tout accueillant la diversité avec bienveillance : vos éventuels échecs n’en seront alors que d’excellents accélérateurs de réussite !

Laurent FABRES
Afficher son courriel


09/01/19

 index des portraits

Index des 316 portraits







 

NOUS SUIVRE :

 

  B.P. 48
38040 GRENOBLE CEDEX 9

  Tél.: 04.76.82.60.26

  Courriel : contact-anciens@iepg.fr

 

    Association des Diplômés de Sciences Po Grenoble © 2017 - Mentions légales

Site déposé à la CNIL sous n° 712940. - Fichier enregistré à la CNIL sous le n° 571998.